... et pourtant lui aussi c'est un animal.

Le végétarisme, pourquoi donc?

Il y a les raisons affectives du genre j'habite avec deux chats et un lapin. A partir de là, ça me parait assez paradoxal de ne pas les manger eux mais de ne pas me gêner pour les autres.
Viennent ensuite les raisons intellectuelles. L'alimentation carnée est tout de même la plus violente quant à l'épuisement des ressources de notre petite planète; production de céréales pour nourrir nos futurs steak (alors qu'on pourrait très bien les manger nous même ces cultures), transports, frais de fonctionnement des usines de transformations, etc... Je n'oublie pas non plus la question des antibiotiques dont on gave les animaux élevage intensif et qui passent dans notre organisme, où ils affaiblissent notre système immunitaire.

Et puis il y a l'autre raison, la plus impérieuse sûrement. Le refus de la barbarie, le désir de ne pas participer à ça:

                10p
           Ames sensibles ne pas s'abstenir. Autant avoir conscience comment c'est arrivé dans votre assiette, vos chaussures, votre rouge à lèvres, vos médocs...